Astuces pour choisir un vtt

Comment choisir son VTT pour une bonne pratique ?

Le marché du vélo tout-terrain est immense, si bien que le choix de l’appareil à acheter est un défi dès le départ. En raison de la fragmentation du marché et de la nature de plus en plus illisible des noms de produits, il est difficile de distinguer les différences.

Pour ceux qui aiment l’aventure, le vélo tout-terrain est un vélo confortable qui peut être utilisé à la fois sur la route et hors de la route. Selon l’utilisation que vous souhaitez en faire, vous pouvez choisir parmi une variété de modèles dont les caractéristiques sont très adaptables.

Afin de vous aider à choisir le meilleur vélo de montagne, nous avons créé ce post pour servir de guide qui vous aidera à distinguer les nombreuses sortes de VTT.

Il sera bénéfique de commencer par considérer le type d’utilisation que vous souhaitez faire de votre vélo. Le premier critère de sélection est généralement la préférence personnelle, bien que les aspects techniques soient cruciaux. Faites la distinction entre un vélo destiné aux compétitions et un vélo d’entrée de gamme qui convient à tout le monde. L’argent disponible est un autre facteur à prendre en compte, car les performances sont sans doute moindres sur les vélos qui coûtent moins cher. Grâce aux modèles de la société Torpado, vous pouvez obtenir un vélo idéal pour les compétitions. En revanche, les personnes qui aiment quelque chose d’un peu plus technique pencheront pour un Scott.

Spécifications techniques des vélos de montagne

choisir un vtt

Pour examiner les aspects techniques d’un vélo de VTT, il convient tout d’abord de faire la distinction entre les vélos de montagne frontaux et complets. Alors que ce dernier possède également une suspension arrière, le premier possède une suspension avant avec une fourche.

La distinction entre l’angle de direction et le débattement

La différence entre l’angle de direction et le débattement est un autre facteur important. La mobilité de la roue est mesurée par son débattement. La fourche à l’avant détermine la quantité de mouvement possible ; plus elle permet la compression, plus le débattement est important.

Le débattement des amortisseurs arrière

En revanche, pour l’arrière, il faut considérer le parcours de la roue et de l’amortisseur. En général, on peut dire qu’un VTT est d’autant plus maniable qu’il a peu de débattement (idéal pour les collines) et d’autant moins maniable qu’il a beaucoup de débattement (idéal pour les descentes).

D’autre part, l’angle du tube de direction par rapport au sol est appelé angle de braquage. La direction est censée être plus ouverte au fur et à mesure que l’angle se rapproche. Il est possible de pédaler davantage avec un angle de direction fermé, alors que les vélos de sprint ont un angle de direction plus étroit.

Examinons maintenant les nombreuses catégories de vélos de montagne.

Les vélos de course MTB Cross Country sont le meilleur choix pour les épreuves sur des circuits en boucle avec des descentes difficiles. Les cadres sont construits en aluminium ou en carbone, et ils sont plutôt légers. Ils peuvent également convenir aux personnes qui aiment les montées difficiles hors sentier : Grâce à un cadre géométrique, le déplacement de 100 à 120 mm n’est pas trop lourd et offre une excellente traction. Ils sont peu coûteux et nécessitent peu d’entretien.

Quels sont les meilleurs casques pour faire du VTT ? La réponse ici !

Les types de vélos VTT : 

Comment choisir son vtt

VTT marathon (ou Trail Riding).

Idéal pour les longues excursions en montagne qui nécessitent que le cycliste passe beaucoup de temps en selle et grimpe beaucoup de dénivelé. En tenant compte du fait que ces excursions comprennent également plusieurs descentes, les excursions se situent entre 120 et 130 mm avec des angles de direction légèrement plus larges. En d’autres termes, un bel équilibre entre les montées et les descentes. Le vélo est assez réactif, et le cadre est en carbone.

VTT de route

Il se situe à un niveau plus élevé que les autres et est utilisé pour le plaisir plutôt que pour la course. Il présente une direction ouverte et un angle de selle large, ce qui le rend adapté aux descentes difficiles. fiable et robuste, il convient aux montagnes.

VTT tout terrain pour la montagne

Ils sont avantageux pour les personnes qui ne savent pas comment choisir leur meilleur terrain, peut-être si vous êtes novice en VTT, et, comme leur nom l’indique, ils sont parfaits pratiquement partout en montagne. 140 à 150 mm d’excursion, un angle de tête ouvert, de grandes tiges, des freins à disque et des pneus. Il s’adapte à toutes les circonstances. Avec un cadre en aluminium ou en carbone, il est solide et léger, ce qui lui permet de se distinguer dans les descentes. Une fantastique maniabilité en toutes circonstances.

VTT Enduro

Dans ce cas, la montée est plus un métier que la descente. Un vélo avec des amortisseurs, un cadre solide et stable, un vélo pour la course et l’usage quotidien. Des fourches massives pour absorber la vitesse et les difficultés en descente, un angle de tête ouvert, un débattement avant de 170 ou 180 mm et un débattement arrière de 160 à 170 mm. Elles permettent une grande confiance de pilotage et une bonne vitesse. Idéales pour les courses sans chronomètre qui alternent montées et descentes.

VTT Freeride

Cadre en aluminium, difficile à piloter et idéal pour les conditions difficiles. roues à la fois solides et légères. parfait pour les évolutions et les sauts dans les bike parks.

VTT Downhill

Parfait pour les cyclistes qui aiment exclusivement les descentes. Grand débattement (avant : 200 mm ; arrière : 190 mm) ; grande ouverture de l’angle de tête ; cadre géométrique Pas utile si vous voulez pédaler. Dans les parcs ou même sur les sentiers naturels vraiment délicats, prenez de la hauteur avant de vous lancer dans la descente. un vélo de montagne spécialisé pour les personnes qui aiment être uniques. Cadre en aluminium solide et léger.

Le choix d’un cadre

L’aluminium, le carbone et l’acier sont les trois matériaux de cadre que les vélos de montagne peuvent monter. Les courses de cross-country ou de route sont idéales pour le carbone, qui est à la fois léger et robuste. L’aluminium est idéal pour la plupart des types de course, car il est léger et abordable. L’acier est abordable, solide et utile pour les randonnées régulières. Choisissez votre vélo en fonction de l’utilisation que vous comptez en faire.

Les roues d’un diamètre de 26 pouces ne sont plus utilisées, mais elles permettent de changer rapidement de direction tout en étant nerveuses à conduire. Les roues de 27,5″ offrent un excellent équilibre entre réactivité et stabilité. Les roues de 20″ sont les modèles les plus récents ; elles sont douces et peuvent franchir n’importe quelle barrière.

Changement de vitesse

Il existe des pédaliers à une, deux ou trois couronnes pour le changement de vitesse. La première variété comporte moins de vitesses, est très légère et confortable, et possède moins de composants qui s’usent. Les deux autres catégories sont plus complexes et ont des métriques plus sophistiquées.

Quels types de freins ?

Les deux types de freins sont les freins à disque et les freins en V. Dans les deux cas, le freinage est basé sur la friction. Dans les deux cas, le freinage par friction bloque le vélo en place pendant le freinage. En raison de la répartition plus uniforme du freinage, les freins à disque sont souvent plus efficaces.

Des pédales et une selle

Le style de conduite est influencé par certaines caractéristiques. Le type de discipline pratiquée est tout aussi crucial dans le choix d’une selle que les caractéristiques ergonomiques, la corpulence du cycliste et son sexe. L’utilisation d’une bonne selle permet de pédaler sans douleur sur de longues distances et sur des terrains accidentés. Il existe deux types de pédales différentes : les pédales plates (à plat) et les pédales SPD. Le pied n’est pas coincé en premier lieu, et aucune chaussure spéciale n’est utilisée. La base est plus large, ce qui les rend parfaites pour le freestyle et la gravité, deux sports qui nécessitent de bouger le pied. Dans le second cas, le pied est accroché, et des chaussures spécifiques sont portées pour obtenir les meilleures sensations et le meilleur transfert de puissance possible.

Comment choisir la taille d’un vélo

La taille du cycliste et la taille des roues sont des facteurs importants à prendre en compte. La taille est indiquée en pouces et est déterminée par la hauteur du pilier au-dessus du sol. Elle est calculée à l’aide de la formule « Hauteur (cm) x 0,226 égale la taille en pouces ». Utilisez toujours les tableaux de tailles comme guide.

Vous pouvez également découvrir des modèles de vélos de premier ordre en ligne. Cependant, il existe des sites Web où les personnes disposant d’un budget plus serré peuvent acheter des motos d’occasion à l’état neuf. Renseignez-vous d’abord sur l’état général de la moto et sur les éventuels entretiens ou réparations récents.

Astuces pour choisir la taille de son vtt : 

Lorsque vous choisissez votre vélo de montagne, il est important de choisir la taille qui vous convient le mieux. Les principaux points à prendre en compte sont votre taille et votre entrejambe (distance entre l’entrejambe et le sol). La plupart des fabricants ont leurs propres tableaux de tailles sur leurs sites Web, ce qui constitue un bon point de départ pour trouver la meilleure taille de cadre pour vous. 

La bonne taille de cadre doit vous permettre de vous sentir à l’aise sur votre vélo, avec un accès facile aux commandes et aux leviers de vitesses. Vous devez être en mesure d’atteindre facilement le sol lorsque vous êtes assis sur la selle, avec une légère flexion du genou lorsque vous pédalez. Si vous avez du mal à atteindre le sol ou si vous vous étirez trop lorsque vous roulez, cela peut signifier que la taille du cadre ne vous convient pas.

Votre magasin de vélo local peut également vous aider à trouver la bonne taille pour vous. Il peut même vous proposer un essai pour s’assurer que la taille est parfaite. Si vous avez des doutes, il est toujours préférable de demander l’avis d’un expert, car un VTT de la mauvaise taille peut rendre vos sorties moins confortables et affecter vos performances. 

En prenant le temps de choisir la taille de cadre qui vous convient, vous pourrez profiter de toutes vos aventures hors route en toute confiance, sachant que votre VTT est parfaitement adapté !

Pourquoi choisir son VTT en fonction de sa taille ?

La taille est un facteur important lors du choix d’un VTT pour s’assurer que vous avez la machine idéale pour vos besoins. Bien que certains modèles soient dotés de caractéristiques ajustables, il est important de tenir compte de la taille individuelle de chaque modèle et de la manière dont il s’adaptera à l’utilisation que vous souhaitez en faire. 

Les VTT existent en différentes tailles, allant des petits modèles pour enfants aux grandes machines à quatre roues motrices. Un VTT plus petit peut mieux gérer certains terrains que les plus grands en raison de son poids plus léger et de sa maniabilité, ce qui le rend adapté aux sentiers étroits, aux bois ou à la boue. L’avantage d’avoir un petit VTT est qu’il nécessite moins d’entretien que les grands et qu’il est plus facile à transporter et à ranger. 

D’un autre côté, si vous prévoyez de vous attaquer à des terrains plus vastes, il est préférable d’opter pour un VTT plus petit. Les puissants modèles à quatre roues motrices offrent une traction et une stabilité supérieures sur les collines, les rochers et autres terrains difficiles. Un VTT plus grand vous offre également plus de place pour un passager ou une cargaison. 

Quelle que soit la taille du VTT que vous choisissez, assurez-vous qu’il possède les caractéristiques nécessaires pour répondre à vos besoins individuels. La taille qui vous convient le mieux dépend principalement du type de terrain que vous prévoyez de parcourir et de la fréquence à laquelle vous l’utiliserez. Tenez compte des caractéristiques de sécurité telles que la direction assistée, la suspension réglable et le freinage facile lorsque vous choisissez un VTT de la bonne taille pour vous.  Avec la bonne machine, votre expérience du VTT peut être sûre et agréable !

Quelles sont les meilleures marques de VTT à connaître ?

En matière de vélo de montagne, quelques marques se distinguent par leur qualité et leurs performances supérieures. Trek est l’un des noms les plus populaires et les plus fiables de l’industrie du plein air, réputé pour ses vélos haut de gamme conçus pour les cyclistes sérieux. Specialized est un autre choix de premier ordre, offrant une large gamme d’options allant des modèles pour débutants aux modèles pour avancés. Giant est également un nom bien connu dans le monde du VTT et produit des vélos fiables qui offrent un excellent rapport qualité-prix. Santa Cruz Bicycles offre certains des meilleurs modèles du marché, avec des caractéristiques innovantes comme son système de suspension Virtual Pivot Point. Enfin, Cannondale est considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs fabricants de vélos de montagne en raison de son souci du détail et de sa recherche approfondie des besoins des cyclistes. Quelle que soit la marque que vous choisissez, vous pouvez être sûr qu’elles produisent toutes des vélos de qualité supérieure, conçus pour durer. 

Quelle que soit la marque de VTT que vous choisissez, chaque vélo est un investissement et doit être traité comme tel. Le VTT est un sport exigeant qui nécessite un équipement adapté pour garantir des performances et une sécurité maximales. Investir dans un vélo de montagne de haute qualité vous permettra de passer au niveau supérieur et de bénéficier d’années de service fiable. Avec autant d’options sur le marché, il est facile de trouver un vélo qui correspond à votre budget et à votre style de conduite. Alors, qu’attendez-vous ? Partez à l’assaut des sentiers !

Comment prendre soin de son VTT ?

Un entretien régulier est essentiel pour garder votre VTT en parfait état. Lorsque vous êtes sur les sentiers, il est important de vérifier tout ce qui pourrait être défectueux sur votre vélo avant et après chaque sortie. Pour commencer, inspectez le cadre pour détecter tout signe d’usure ou de dommage. Vérifiez que les boulons et les écrous ne sont pas desserrés, que la peinture n’est pas endommagée et que les cadres en carbone ne sont pas fissurés. Assurez-vous que tous les composants de la suspension sont bien serrés et correctement graissés, en particulier par temps humide où la rouille peut se former plus facilement. 

L’inspection des roues est également essentielle ; vérifiez qu’elles sont correctement fixées à leur moyeu et qu’elles sont bien ajustées (la jante ne doit pas osciller lorsqu’on la fait tourner). Si vous avez des freins à disque, assurez-vous qu’ils sont correctement alignés et que les plaquettes ne sont pas endommagées. Vérifiez que vos pneus ne présentent pas de signes d’usure, comme des renflements ou des coupures dans le caoutchouc. De plus, vérifiez si la bande de roulement est usée et si la pression d’air est suffisante. 

Il est également important de garder votre vélo propre après chaque sortie. Essuyez la saleté et la boue avec un chiffon et utilisez une brosse pour pénétrer dans les crevasses où la saleté peut être coincée. Utilisez un dégraissant sur les anneaux de chaîne, les pignons, les dérailleurs et les autres pièces mobiles pour éliminer toute accumulation de saleté. N’oubliez pas la lubrification ; elle est essentielle pour un changement de vitesse en douceur et permet d’éviter la rouille sur les composants métalliques. 

Conclusion

Lorsqu’il s’agit de choisir un vélo de montagne, le facteur clé est de s’assurer qu’il répond à vos besoins. Considérez le type de terrain sur lequel vous prévoyez de rouler, puis recherchez un vélo de montagne spécifiquement conçu pour ce terrain. Si vous prévoyez de rouler principalement sur des sentiers, optez pour un VTT de cross-country doté d’un cadre léger et de suspensions ; si vous êtes plus intéressé par la descente technique, choisissez un modèle all-mountain ou downhill. 

N’oubliez pas qu’un bon vélo de montagne comporte de nombreux éléments : matériau du cadre (aluminium ou fibre de carbone), taille des roues (26″, 27,5″ ou 29″), débattement (suspension avant et arrière), type de fourche (pneumatique ou hélicoïdale) et géométrie. Recherchez le caractéristiques qui vous donneront les meilleures performances sur le terrain que vous avez choisi. Assurez-vous que tous les composants sont correctement dimensionnés pour vous et ajustez-les si nécessaire pour garantir une conduite confortable. 

Enfin, n’oubliez pas l’entretien. Il est important d’effectuer un entretien régulier des VTT ; vérifiez que les pièces ne sont pas desserrées ou usées, que les câbles ne sont pas cassés ou que les jantes ne sont pas tordues, et veillez à ce que la transmission soit propre et lubrifiée. Investir dans un VTT de qualité maintenant peut vous aider à économiser de l’argent sur les réparations plus tard.  En effectuant des recherches approfondies au préalable, vous ne devriez avoir aucun problème à choisir le vélo de montagne idéal pour vos besoins.

En résumé : 

La qualité est toujours influencée par une série d’éléments. En ce qui concerne les vélos de montagne, les principaux facteurs sont les matériaux de construction, la qualité des soudures, la géométrie du cadre et la qualité des composants mécaniques. Par conséquent, les pièces essentielles comme les freins, la boîte de vitesses, la fourche et le cadre doivent être prises en compte si vous devez acheter un vélo.

L’acier, l’aluminium, le carbone et le titane font partie des matériaux qui peuvent être utilisés pour fabriquer des cadres de VTT. Les deux derniers sont caractéristiques des vélos très coûteux (en particulier le titane) qui assurent des performances de course.

Le titane, en particulier, combine les avantages des autres matériaux : il est aussi solide que l’acier, aussi résistant que l’aluminium et aussi amortisseur de vibrations que le carbone, tout en étant inoxydable. Les cadres composés de titane sont construits pour durer toute une vie. Cependant, le coût est vraiment élevé – le cadre peut coûter plus de 2000 euros.

En revanche, le carbone est le matériau le plus léger, il a une grande capacité à amortir les vibrations (une qualité particulièrement utile pour un vélo conçu pour rouler sur des sentiers accidentés), il a une grande résistance à la fatigue et il est très polyvalent car les fibres de carbone peuvent être tissées de manière à obtenir la rigidité ou la flexibilité appropriée dans les différentes parties du vélo. Le prix est considérable et, malheureusement, c’est un matériau qui vieillit plus vite que les autres et qui est fragile au lieu de se déformer sous un impact fort comme le ferait le titane, l’acier ou l’aluminium. Au contraire, il se brise. C’est un matériau qui est également difficile à réparer tout en conservant les performances d’origine. Vérifiez la construction du cadre avant d’acheter un vélo en carbone pour éviter les mauvaises surprises. Un cadre en carbone coûte environ 1800 euros.

En raison de son prix abordable, de sa légèreté relative et de sa résistance, l’aluminium est très probablement le matériau de choix pour les cadres de vélo. L’aluminium étant moins cher que le carbone ou le titane, un vélo en aluminium peut avoir des composants de meilleure qualité pour le même prix.

Enfin, et surtout, les motos sont principalement construites en acier. Il est plus lourd que les matériaux précédents et présente des problèmes de corrosion, mais il promet également une longue durée de vie (s’il est maintenu dans les bonnes conditions), une grande résistance à la fatigue (ce qui en fait un matériau très fiable), un bon amortissement des vibrations, une facilité de réparation, une ductilité et la possibilité de créer des tubes de plus petite section qui sont plus esthétiques que ceux en aluminium. Par rapport aux cadres en aluminium, le prix est juste un peu plus élevé.

4/5 - (1 vote)

Retour en haut