Quand manger une barre protéinée

Quand faut-il manger une barre protéinée ? Notre avis

De nos jours, les barres protéinées sont un en-cas très populaire ; pour ne citer que quelques endroits où vous pouvez vous en procurer : les supermarchés, les centres de fitness et les distributeurs automatiques dans les salles de sport. Il est donc assez simple de se procurer ces barres, et ces marchandises sont également très appréciées pour leur côté pratique car elles sont portables. Quand faut-il exactement consommer des barres protéinées ?


Comment interpréter correctement les compléments alimentaires

Il est utile de commencer par se demander ce qu’est la barre protéinée afin de mieux comprendre la réponse à cette question. Il convient de faire un point général sur le moment où les compléments alimentaires doivent être consommés, car la barre protéinée est, bien entendu, un complément protéique, comparable aux compléments en poudre et aux autres formes de compléments. Le nom même de « supplément » fournit un indice sur la manière de bien appréhender ces produits : ils sont destinés à augmenter les nutriments qu’une personne ne peut obtenir par le biais d’une alimentation normale.

=> Pour voir les meilleures marques des barres protéinées, c’est par ici !


Quand utiliser un complément alimentaire

Gouter barre protéinée quand les manger

Dans ces conditions, un complément doit être utilisé principalement dans deux situations : lorsqu’une personne a du mal à absorber certains nutriments par le biais d’un régime alimentaire classique, ou lorsqu’un professionnel a identifié une carence en macronutriments et recommande spécifiquement la prise d’un complément. Cette justification peut également s’appliquer aux compléments protéiques : si une personne est incapable d’absorber suffisamment de protéines par le biais de l’alimentation seule, l’utilisation d’un complément est logique.

Malheureusement, il y a beaucoup d’informations erronées sur l’utilisation des compléments, en particulier des compléments protéinés, dans la communauté du fitness. Par exemple, de nombreux athlètes qui semblent manquer de connaissances en matière de nutrition ont la conviction simpliste que consommer beaucoup de protéines les aidera à obtenir les résultats physiques souhaités.

En réalité, ces athlètes peuvent être persuadés d’utiliser des barres protéinées ou d’autres compléments alors qu’ils suivent un régime qui fournit déjà une quantité idéale de protéines.

Pourquoi consommer trop de protéines est mauvais

L’argument selon lequel le besoin en protéines tend à augmenter lorsqu’on suit un programme d’entraînement assez rigoureux axé sur la croissance de la masse musculaire est sans aucun doute vrai, mais l’équation « + protéines égale + masse musculaire » est conceptuellement totalement erronée.

Ceci est vrai pour au moins deux raisons : la première, et la plus cruciale, est que le corps ne peut jamais assimiler des quantités de protéines supérieures à ce dont il a besoin, donc consommer trop de ce micronutriment n’entraînera pas nécessairement une amélioration ; de plus, si l’on consomme trop de protéines, surtout lorsqu’on utilise des suppléments, on risque de négliger d’autres micronutriments tout aussi cruciaux pour maintenir la santé et l’énergie du corps.


Quand les barres protéinées sont-elles bénéfiques ?

Enfin, quand faut-il consommer des barres protéinées ? Lorsque le régime alimentaire d’une personne n’est pas en mesure de satisfaire suffisamment ses besoins en protéines, ces produits doivent être ingérés. Bien entendu, seuls les médecins et les nutritionnistes sont qualifiés pour s’exprimer sur ce sujet.

Une barre protéinée peut également être la meilleure option si vous vous trouvez fréquemment dans l’incapacité de prendre votre repas car, plutôt que de manger le typique en-cas malsain, elle peut en fait servir de véritable substitut de repas avec un profil nutritionnel supérieur, à condition que cela ne se produise qu’occasionnellement et non de manière régulière.

=> Pour savoir comment faire une barre protéinée à la maison, c’est par ici !

Quand peut-on les consommer ?

Commençons par préciser que les barres énergétiques ne doivent pas être utilisées à la place d’un repas complet et qu’elles ne sont pas le seul complément alimentaire fournissant de l’énergie, mais qu’elles peuvent néanmoins être des partenaires bénéfiques dans la stratégie nutritionnelle de l’athlète. En effet, elles fournissent de l’énergie avant, pendant et après une performance et aident à compenser les pertes d’énergie après l’entraînement. Mais quand est-il bon d’en consommer ? Disons que cela dépend en grande partie du type de barre que nous consommons et, surtout, du type de besoin que nous essayons de satisfaire.

Pour soutenir le corps de l’athlète tout au long d’efforts prolongés, il est préférable d’utiliser des en-cas à base de fruits avec un apport revigorant et très digeste si nous voulons consommer une barre énergétique de pré-entraînement. En fait, leur consommation avant un exercice est conseillée pour les sports d’endurance afin d’éviter les pics et les baisses d’énergie. Combien de temps avant un exercice doit-on consommer la barre énergétique ? Il est souvent préférable de la prendre avec beaucoup d’eau 45 à 60 minutes avant de commencer un exercice vigoureux. Pour rester en forme, il ne suffit pas de manger ; le corps doit aussi être bien hydraté pour éviter le stress cardiovasculaire et une température centrale élevée.

Dans certains cas, les barres énergétiques sont également consommées deux à trois heures avant un exercice ou comme collation entre les repas. Cela dépend aussi fortement des exigences de l’effort. Les amateurs de cyclisme ont besoin d’énergie en permanence, il est donc judicieux de consommer ces en-cas avant une course afin de maintenir un niveau d’énergie constant pendant la compétition.

Est-il conseillé de consommer des barres énergétiques après une séance d’entraînement ?

Naturellement, oui. La consommation d’une barre énergétique dépend aussi fortement de nos besoins, comme nous venons de le voir. Les barres post-entraînement à haute teneur en protéines et en hydrates de carbone garantissent une augmentation de la masse musculaire, atténuent l’inconfort après un effort et accélèrent la récupération de l’énergie, ce qui réduit la fatigue post-entraînement. D’une manière générale, il est conseillé de consommer des barres qui comprennent au moins 15 grammes de protéines, plusieurs grammes de glucides complexes et des fibres.

Les barres énergétiques peuvent être utilisées dans n’importe quel contexte, mais tous les en-cas ne sont pas créés égaux. Par exemple, si un athlète souhaite définir son tonus musculaire ou perdre du poids, les compléments caloriques ne doivent être consommés qu’au petit-déjeuner ou juste après un exercice.

5/5 - (1 vote)
Retour en haut