Que mettre sous son pantalon de ski

Que mettre sous un pantalon de ski ? Nos astuces

Vous êtes prêt pour un séjour au ski ? La veste et la combinaison les plus récentes sont superbes, mais… que mettre sous un pantalon de ski ? Oubliez les pantalons de ski et autres vêtements similaires ; ils ne sont absolument pas adaptés au temps froid.

Connaissez-vous les sous-vêtements thermiques ? C’est la meilleure option pour éviter les frissons sur la piste, en plus de l’excitation !


Comment s’habiller sous un pantalon de ski

Vous souvenez-vous de l’ennuyeux collant en laine que vous enfiliez par-dessus votre combinaison de ski ? C’est vrai qu’ils vous tenaient chaud, mais ils étaient tellement irritants que vous deviez les supporter !

La majorité des sous-vêtements thermiques sont fabriqués dans des tissus doux et légers qui offrent chaleur et respirabilité pendant toute la durée de leur port, faisant ainsi disparaître cette sensation inconfortable.

Comment alors supporter la chaleur qui s’accumule pendant l’exercice physique, le froid en altitude ou les précipitations ?

En ajoutant une couche de vinaigrette aux oignons, bien sûr.

Et je vais vous parler de la première couche en particulier.

Après avoir lu nos conseils sur la façon de s’habiller pour le ski, êtes-vous prêt pour une descente ? En avant !

=> Pour voir notre top 10 des pantalons de ski, c’est par ici !


1. Les couches de base nécessaires

Que mettre sous un pantalon de ski

Tous les vêtements qui entrent en contact direct avec la peau sont appelés couche de base, ou première couche, en italien.

Ils accomplissent des tâches cruciales pour votre bien-être, telles que :

  • Ils offrent une isolation contre la chaleur.
  • Elles offrent une protection contre le froid.
  • Elles permettent à la sueur de s’évaporer.

Et si le temps est exceptionnellement froid ou si vous ne supportez tout simplement pas le froid ?

Vous pouvez porter plusieurs paires de collants sans problème, car les matériaux avancés utilisés dans leur fabrication garantissent votre confort et votre bien-être.

À quoi doit ressembler la couche de base idéale à porter sous un pantalon de ski, pour finir ?

Bien ajustée, ce qui lui permet de bouger avec vous.

fine pour ne pas être encombrante.

Elle était si confortable qu’elle semblait être une seconde peau.

2. Composants de la couche de base

Bien qu’elle soit attrayante, elle n’est pas vraiment utile dans cette situation.

Imaginez que votre couche de base soit composée de coton frais, le textile naturel par excellence. Non, réservons la fraîcheur pour un autre jour. Vous avez besoin de quelque chose de complètement différent en montagne.

Pour en revenir aux collants en coton, leur souplesse les rendra confortables, mais nous sommes loin du compte en termes de respirabilité.

La laine peut être une bonne option si vous souhaitez toujours naviguer parmi les tissus naturels pour trouver la tenue parfaite.

En raison de sa capacité à absorber la transpiration, elle semble être le matériau idéal car elle est chaude, confortable et douce, mais… Combien de temps prend le séchage ?

Les matières synthétiques comblent cette lacune, régnant littéralement sur le marché avec un large éventail d’offres en termes de prix et de qualité.

Vous voulez plus d’un argument convaincant pour vous persuader de porter des vêtements faits de matériaux technologiques ?

  • Ils absorbent la sueur.
  • Ils sont ventilés.
  • Ils sèchent rapidement.
  • Ils sont portables.
  • Ils peuvent se changer.

En fait, le matériau le plus adapté à vos exigences est le sous-vêtement idéal à porter sous votre pantalon de neige.

Par exemple, vous pouvez choisir un mélange de laine mérinos et de fibres synthétiques pour obtenir la meilleure chaleur et la respirabilité essentielle.

3. Poids des couches de base

Les différentes couches que vous pouvez enfiler sous vos vêtements de ski varient en poids et en matériau.

Le nombre de grammes par mètre carré utilisé pour mesurer le poids du tissu indique à quel point le tissu est chaud. On peut les classer en trois groupes en fonction de leur poids.

Sous-vêtements légers

Pour les activités sportives d’intensité moyenne et lorsque les températures ne sont pas trop basses, les 170-200 grammes sont incontestablement la meilleure option. Vous pouvez également en porter deux paires si elles sont trop fines. Ils servent de « seconde peau », absorbant l’humidité et diffusant de la chaleur.

Couches de base de niveau intermédiaire

Elles pèsent généralement de 200 à 300 grammes et servent d’isolation thermique, qu’elles soient portées seules ou par-dessus une couche de base fine.

Couches de base étendues

Plus de 300 grammes : elles sont bonnes pour les temps très froids car elles sont plus lourdes et généralement portées par-dessus une couche de base fine. Bien que moins serrées, elles n’en sont pas moins douillettes.

Longueur du pantalon

Si le choix de votre couche de base est basé sur le poids ou la matière, il n’en va pas de même pour la longueur.

Vous avez le choix entre deux catégories :

Modèle avec un long ourlet : c’est la longueur typique, qui se termine à la cheville.

Pour ceux qui préfèrent ne pas porter une couche supplémentaire à l’intérieur de leurs bottes, le modèle 3/4, qui se termine juste en dessous du genou, convient.

Il n’y a pas de différences significatives entre les types ; choisissez simplement celui qui vous semble le plus confortable.

Et pour comprendre un peu plus l’effet du froid sur son corps, c’est par ici !


Ce qu’il faut éviter d’enfiler sous le pantalon de ski

Enfin, vous DEVEZ inclure des sous-vêtements chauds dans votre tenue de ski.

C’est le remède parfait pour garder votre corps au chaud sans avoir à faire face à cette désagréable sensation de transpiration.

Considérez, par exemple, le port d’un pantalon ordinaire sous votre combinaison de ski. Si l’on fait abstraction de la température fraîche, où irait la transpiration que votre corps produirait en skiant ?

Parce qu’elle n’est pas composée d’un matériau respirant, elle se trouve juste là, sur votre pantalon.

Les pantalons de compression existent-ils ? Comme ils sont très ajustés, ils peuvent être tout aussi confortables qu’une couche de base.

Essayez toutefois de les porter par temps sous le point de congélation ; ils sont difficiles à supporter et ne conviennent pas aux basses températures.

Que mettez-vous lorsque vous allez skier pour vous tenir chaud ?

Connaissez-vous les sous-vêtements thermiques ?

=> Comment faire pour raccourcir un pantalon de ski ? No réponses ici !

5/5 - (1 vote)
Retour en haut